L`établissement de stratégies efficaces pour le segment des données sera crucial pour compenser la perte continue des volumes vocaux. Les bourses de Casablanca et de Paris dans un premier appel public à l`épargne 2004. Le troisième opérateur est Wana Corporate, qui a opéré sous le nom de marque INWI depuis son lancement en 2009. Maroc Telecom exploite déjà des opérations bancaires mobiles par l`intermédiaire de ses filiales en Afrique subsaharienne, où elle comptait 11 millions de clients à partir de la mi-2017, selon les rapports des médias locaux. Royaume. Orange est présent sur le marché marocain grâce à une filiale qui, après avoir opéré sous la marque Meditel, commercialise ses services sous la marque orange depuis le 8 décembre 2016. Cela reflète une réduction progressive des abonnements aux données uniquement, qui a connu une baisse de 35% par rapport au troisième trimestre de 2016. Les villes marocaines Laâyoune et Dakhla à Nouadhibou, qui seraient finalement étendues à d`autres pays d`Afrique du Nord. La grande majorité des connexions mobiles, à 98%, ou 20. L`introduction de réseaux 4G, couplée à l`utilisation croissante des smartphones, est orientée vers le potentiel que l`expansion des offres de données peut représenter pour les opérateurs dans les années à venir. Le mouvement a été critiqué par les consommateurs marocains comme une tentative de l`organisme de réglementation pour protéger les revenus des opérateurs, ainsi que pour l`impact économique qu`il avait sur les segments les plus pauvres de la population. Selon les chiffres de septembre 2017 de l`ANRT, Maroc Telecom représentait 53.

Basée au Koweït, Zain détient le reste de la société. Au cours du premier trimestre de 2017, un total de 23 854 utilisateurs mobiles ont demandé à porter leur numéro, comparativement à 22 884 au quatrième trimestre de 2016, selon les chiffres de l`ANRT. Orange est présent dans 29 pays à travers le monde, dont 21 pays d`Afrique et du Moyen-Orient. 2016 décembre, ce qui représente une part de marché de 23. Le leader du marché Maroc Telecom a payé Dh1bn (€92. Maroc Telecom a su maintenir une position dominante au Maroc. Bien que le secteur bancaire marocain soit bien développé par rapport au reste du continent, tirer parti de leur clientèle existante pour se développer dans de nouveaux segments devrait s`avérer lucratif pour les entreprises mobiles. Cela conduit à de nouveaux défis en termes de réglementation et de concurrence sur le marché, mais il est également en place pour une nouvelle phase, car les données deviennent un élément crucial des services télécoms.